Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

GRÉASQUE : la cellule de crise prépare le déconfinement

Depuis le début du confinement, la Municipalité de Gréasque s’est mise en ordre de bataille pour combattre le virus et coordonner au mieux les forces en présence. Michel Ruiz, le Maire, a déclenché le Plan communal de sauvegarde (PCS) qui s’appuie à la fois sur un Plan de continuité de l’activité municipale (PCA) et un appel à la réserve communale de sécurité civile, constituée des bénévoles du Comité Communal Feux de Forêt (CCFF).

Une cellule de crise, constituée d’une dizaine de personnes, a été constituée et permet de coordonner les actions et d’anticiper l’évolution de la pandémie en fonction des directives gouvernementales.

La dernière réunion de la cellule de crise, qui s’est tenue le 23 avril, a permis d’aborder la délicate question de la réouverture des écoles, suite aux déclarations du Président. Le Maire et le Directeur Général des Services, Pierre Sandillon, ont rappelé les difficultés soulevées par la réouverture des écoles à compter du 11 mai, comme le souhaite le gouvernement. Les directrices des écoles et l’association des parents d’élèves ont été associées à la réflexion des élus. La cellule de crise a décidé de solliciter les enseignants afin de consulter l’ensemble des parents. L’objectif est de connaître leurs intentions sachant que le retour à l’école sera facultatif. Il est aussi essentiel de connaître les besoins des familles en matière d’accueil périscolaire, de restauration et de prise en charge le mercredi au centre de loisirs. Le DGS a annoncé avoir prévu de réunir l’association LEC, en charge des accueils périscolaires, ainsi que le personnel des écoles dont la reprise a été avancée au 4 mai.

La ville a également prévu la réouverture de la micro-crèche le 11 mai. Les assistantes-maternelles sont également incitées à accueillir de nouveau tous les enfants dès le 4 mai. Ces mesures s’accompagneront de la fourniture d’équipements de protection et de produits adaptés (masques, gants, kits de protection, distributeur de gel hydroalcoolique, thermomètre frontal, produit désinfectant…).

A cette occasion, Michel Ruiz a détaillé l’état des stocks d’équipements et les commandes en cours. Gréasque a bénéficiée de 1 600 masques chirurgicaux offerts par le Département, 1 000 par la Région et 200 par l’Union des Maires des Bouches-du-Rhône. La régie SIBAM et la Municipalité ont acheté des masques en tissu, lavables et réutilisables, qui seront distribués à tous les foyers avant le lancement des opérations de déconfinement (2 par foyer abonné au SIBAM). En complément, le collectif associatif « Des masques pour Gréasque » devrait être en mesure de fournir des masques en tissu confectionnés par des couturières bénévoles. Une distribution sera organisée via les services municipaux à compter du 11 mai prochain. Le Maire précisait également aux autres membres de la cellule de crise qu’un administré confectionne gracieusement des visières grâce à une imprimante 3D. Une centaine de visières sera transmise aux agents et aux professionnels ayant des besoins spécifiques.

La cellule de crise a également décidé de reporter l’intégralité des événements festifs, culturels et sportifs jusqu’à la fin août. La commission culture doit prochainement se réunir pour prévoir des animations numériques, via les réseaux sociaux, et pour établir un nouveau calendrier événementiel à compter de septembre, en espérant que la vie du village aura retrouvé son cours normal.

Les autres points à l’ordre du jour ont permis d’aborder les questions de la reprise progressive de l’activité du personnel communal, la réouverture de la déchetterie (sur RDV), la remise en place des tournées de ramassage des encombrants, le soutien aux associations caritatives et la reprise du marché pour laquelle une dérogation préfectorale a été de nouveau sollicitée (marché du mardi et du samedi). Les services municipaux continuent également à solliciter tous les gréasquéens de plus de 75 ans pour identifier les personnes fragiles et isolées qui auraient besoin d’une aide. En fonction des problématiques soulevées, l’AGAFPA, la réserve de sécurité civile, le CCAS ou les bénévoles du secours populaire prennent le relai.

La prochaine réunion, prévue le 6 mai, permettra de détailler le plan communal de déconfinement. Un conseil municipal est également prévu fin mai en tenant compte des nouvelles directives gouvernementales qui permettent aux élus de se réunir en tout petit nombre (une dizaine) et à huis clos.

 

Composition de la cellule de crise :

Elle est composée de 7 élus : le Maire, le premier et le deuxième adjoint au Maire, l’adjoint délégué aux travaux et aux services techniques, celui délégué à la communication, à l’action sociale, ainsi qu’un représentant de l’opposition. Michel Ruiz, Didier Bréart, Jean-Luc Turzo, Pascal Cortejo, Elisabeth Pelegrin, Claudie Bouton et Hélène Gaillard sont les élus concernés. Ils peuvent se faire représenter en cas d’absence ; c’était le cas de Claudie Bouton représentée par Milvia Blachère lors de la dernière réunion.

Aux côtés des élus, le DGS, le responsable de la police municipale et le responsable adjoint des services techniques représentent les services municipaux. Paul Suarez, le responsable du CCFF, complète l’assemblée en tant que représentant de la réserve communale de sécurité civile

0 Partages