Edito du Maire

Octobre 2018

 

GREASQUE D’ABORD….

La récente élection de Martine VASSAL à la tête de la Métropole Aix-Marseille-Provence met en évidence la volonté déclarée de retransférer aux communes de nombreuses compétences confisquées.  Elue au premier tour de scrutin, par 181 voix sur 203 par le Conseil Métropolitain, Martine VASSAL, Présidente du Conseil Départemental remplace désormais Jean-Claude GAUDIN.

La nouvelle Présidente a affirmé sa volonté de donner des responsabilités majeures à tous les maires, sans augmenter les impôts jusqu’en 2020. Le Premier Ministre a quant à lui chargé le Préfet de Région d’une mission de concertation pour préparer la fusion entre le Département et la Métropole. Le 8 octobre dernier, le Préfet de Région a réuni dans cette perspective de redistribution de compétences les Maires du Territoire du Pays d’Aix, réunion à laquelle j’ai activement participé.

Le Maire que je suis œuvre, pour redonner aux communes les services de proximité à rendre à nos administrés. Si les grands axes stratégiques que sont les transports, l’économie, la recherche et l’enseignement supérieurs doivent rester au niveau de la Métropole, il n’en demeure pas moins que la commune doit exercer de son plein droit des compétences comme le PLU, la politique de l’habitat, la voirie, la gestion de l’eau de l’assainissement, des cimetières, etc….

Le premier maillon qui existe entre les citoyens et l’administration publique est celui du Maire et de son équipe municipale.

Le rôle des maires est essentiel dans notre démocratie et ne doit aucunement se limiter à la réalisation de cérémonies officielles. Les élus travaillent au quotidien pour construire le Gréasque de demain dans le respect de l’environnement, à l’écoute des besoins des citoyens.

Dans un contexte de désengagement massif de l’Etat, il nous appartient de trouver des solutions sans grever les finances communales.

Le transfert souhaitable des compétences en faveur des collectivités locales ne pourra aboutir efficacement qu’avec le transfert sous-jacent des moyens financiers adéquats. Sans cet élan, l’avenir des communes s’en trouve fortement menacé. Après avoir travaillé à l’élaboration de notre nouveau PLU, il a fallu rattraper les retards accumulés en matière d’éducation, de connexion internet, de voirie et de bâtiments communaux pour assurer un développement harmonieux de notre espace communal en fonction de nos ressources économiques et naturelles.

Votre Maire,

 Michel RUIZ

0 Partages